La Planète des Singes: L’intégrale des 7 films

Disponible en DVDla planete des singesDisponible en Blu-ray

Retrouvez dans ce coffret, les 7 films de la saga
qui a révolutionné la science-fiction !
✜ La planète des Singes (112mn)
✜ Le secret de la Planète des Singes (94mn)
✜ Les évadés de la Planète des Singes (97mn)
✜ La conquête de la Planète des Singes (86mn)
✜ La bataille de la Planète des Singes (86mn)
✜ La Planète des singes (120mn)
✜ La Planète des singes : Les origines (110 mn)

La Planète des Singes : Les Origines

✎ Le scénario:
La trame est riche et subtile ; toutes les actions du film sont progressives : la monté en puissance se remarque bien et le tout paraît parfaitement logique. C’est bien développé malgré une fin un peu brutale et rapide. Par ailleurs dommage que quelques idées fortes soient emballées rapidement.
Malgré tout le blockbuster est surprenant et d’une rare intelligence: évoquant des questions aussi bien éthiques que politiques. On est vite pris par le fond, simple mais intéressant. Jouant habilement avec les phobies bactériologiques et autres pandémies de ce début de siècle.
L’exécution est nerveuse, efficace et parfaitement structurée dans sa finalité, particulièrement haletante par instant. Et également dotée de clins d’oeil au long-métrage de Franklin J. Schaffner (César assemblant la statue de la liberté en carton-pâte, l’annonce d’un vol pour Mars, la diffusion d’un film avec Charlton Heston… ).
Par ailleurs tout l’édifice repose sur ce charismatique chimpanzé César. Véritable Spartacus de sa race, le cinéma s’est trouvé une nouvelle figure de lutte pour la liberté et la dignité ! Comme certaines grandes figures mythologiques, c’est parmi ceux qu’il va être amené à combattre qu’il est élevé. Altruiste et intelligent, notre chimpanzé va être écartelé entre la loyauté envers ses parents adoptifs et sa race opprimée.
C’est l’un des meilleurs de la série de films sur les singes, car oui beaucoup l’ignore mais c’est le 7ème film qui reprend cet univers… Qui est à la base un roman de science-fiction de Pierre Boulle paru en 1963 et qui donc a donné naissance à toutes ses adaptations. Le livre Disponible ici ou encore ici.

✎ Les effets spéciaux:
Je dois avouer que les effets spéciaux sont impressionnants, plaisants et savoureux.
La technologie du Motion Capture est apparue. Et « Les origines » profitent pleinement de cette technologie. César, le singe, prend une vie toute particulière : ses expressions faciales et mouvements de corps sont très variés et poussés.
Andy Serkis caché derrière son masque numérique incarne César avec brio !
Il a auparavant habillement animé Gollum , King Kong ou encore le capitaine Haddock dans le dernier Tintin.
Et pour finir l’interprétation envoutante des chimpanzés, et notamment des meneurs, est étonnante de justesse et de sensibilité. Le tout servi encore une fois par des effets spéciaux remarquables et des images de synthèse extrêmement réalistes. L’intelligence et l’émotion ainsi créées sont d’une intensité troublante inouïe : sans précédent. ( léger abus d’adjectifs mélioratifs…)

✎ Les acteurs :
Le jeu de l’acteur James Franco est tout à fait l’inverse : très plat. Il paraît un brin nonchalant, l’impression qu’il n’était pas à son maximum dans son rôle. Lui qui empile les tournages à vitesse grand V actuellement.
Egalement très terne et insipide, l’interprétation que nous livre la magnifique (mais pas terrible actrice) Freida Pinto avec dix lignes de répliques au compteur et aussi crédible en vétérinaire qu’un programme électoral.
Ensuite, Tom Felton, l’interprète du rival d’« Harry Potter », joue encore ici un rôle de «méchant» enfin, plus précisément, en tortionnaire inconscient.
Et puis les fan de la série Dexter retrouveront John Lithgow (inoubliable Trinity) seul ici à tirer son épingle du jeu, qui joue le père Charles Rodman souffrant de la maladie d’Alzheimer.

✎ RÉSUMÉ :
Réalisé par Rupert Wyatt, pour un budget de 93 000 000 dollars et d’une durée de 105 minutes, voici l’histoire:
Dans un laboratoire, des scientifiques menés par Will Rodman (James Franco) tentent de mettre au point un sérum contre la maladie d’Alzheimer en le testant sur des singes. Les essais se passent très mal et le directeur du labo décide d’euthanasier tous les singes et de stopper les essais. Cependant, l’un d’eux est sauvé in extremis par Will qui décide de le garder chez lui. Le jeune primate nommé César (Andy Serkis) ne tarde pas à développer une intelligence exceptionnelle etc etc ….

Bon pour finir on peut dire que la planète des singes est un blockbuster de qualité. La fin laisse présager une suite…ça sent le filon rentable.




La planète des singes DVDLa planète des singes Blu-ray La planète des singes Blu-ray+DVD

Mon Coach personnel : Je garde la ligne

✔ Laissez-vous guider sur la voie de l’effort physique modéré et du régime alimentaire équilibré.


   Recommandé pour se mettre sur la bonne voie. Très bien fait pour poser le pied sur l’étrier du « je me bouge un peu plus chaque jour ».
   Le logiciel est vendu avec un podomètre qui se branche sur la DS. Celui-ci s’avère être bien plus qu’un gadget, il est stimulant et permet de se lancer des défis.
   Un suivi personnalisé ➞ Un point fort du programme: votre Coach personnel va d’abord commencer par faire connaissance avec vous en vous posant quelques questions. Votre profil sera déterminé par des caractéristiques physiques (sexe, âge, le poids, la taille…), mais aussi par vos habitudes de vie (voiture, travail…). Toutes les réponses que vous fournissez permettrons au coach de moduler les activités qu’il va ensuite vous proposer.

 ➊  Le logiciel vous demandera de revenir lui faire votre compte-rendu tous les jours pendant quelques minutes. Il exigera ainsi que vous lui fassiez la liste précise de ce que vous avez mangé et des activités que vous avez effectuées. Le but étant bien sûr que ce soit le plus équilibré possible.
 ➋ Le programme vous demandera aussi de relever au moins un défi par jour. Des défis que je trouve extrêmement simple et donc vraiment accessible à tous et à toutes (quelques mouvements de fitness, boire un verre d’eau, ne pas manger de plat préparé de la journée, ne pas prendre l’ascenseur pendant 24h, faire une promenade au déjeuner, se renseigner sur une activité sportive…).
 ➌  Une manière très douce pour se maintenir en forme.

   Mais le jeu n’est pas pour autant exempt de défauts. Je trouve le rapport avec les calories assez malsain. Les calculer tous les jours cela peut être une très mauvaise habitude. On peut facilement court-circuiter sont métabolisme à force d’essayer de contrôler ses sensations.

je garde la ligne

   Conclusion :
     Ce logiciel pullule de conseils qui tombent sous le bon sens quand on surveille sa ligne. Cependant l’intérêt n’est pas forcément dans les informations qu’il va délivrer à l’utilisateur, mais dans la motivation qu’il va lui transmettre. Dans son ensemble le programme devrait satisfaire celui ou celle qui a besoin d’une méthode douce pour adopter un mode de vie plus sain.

Ghost trick détective fantôme

Chaque scène de crime est un puzzle : devenez ange-gardien le temps d’une nuit dans « Ghost Trick : Détective Fantôme »

    Vraiment une bonne surprise ce jeu. On retrouve aisément la patte de Shu Takumi ,
le réalisateur des Phoenix Wright, qui est toujours synonyme de qualité. L’histoire est terriblement prenante et bourrée d’humour. On ne s’ennuie jamais dans Ghost Trick. Le scénario excellent distille un suspens de tous les instants et se plait à balader le joueur de rebondissements en rebondissements .
Les énigmes s’y intègrent parfaitement : la palette d’action du joueur rend le jeu vraiment très immersif (Une prise en main simple et immédiate).
En remontant le temps pour sauver des vies, la mort attend le joueur au tournant de chaque piège, et le compte à rebours inexorable n’est pas pour rien dans la tension de certaines scènes.
Voici un jeu qui se remarque pour ses dialogues très bien écrits et surtout par le soin apporté à l’attitude unique de chaque personnage tous plus charismatiques les uns que les autres.
    ➠ Surtout l’inspecteur Cabanela :

Conclusion
Un jeu totalement original, des graphismes et des animations magnifiques, une durée de vie correcte : tabler sur une petite quinzaine d’heures pour clore le jeu.



Ghost Trick

Picross DS

vous allez aussi pouvoir connaître la folie Picross !


                  ••• LE JEU •••
Pas loin du Sudoku, mais sans les calculs pénibles,
Picross: un concept très simple mais diaboliquement accrocheur.
Le but consiste à remplir des cases en suivant les indications pour qu’à la fin apparaisse un joli dessin, genre « pixel art ». Au début, ça se limite à un croissant de lune, mais sur les plus grosses grilles, vous découvrirez des poissons, des fleurs et autres bidules dans le genre.

              ••• SE DÉTENDRE •••
La cartouche propose plusieurs niveaux de difficulté : on commence en douceur.
La prise en main se fait en un clin d’œil, un jeu idéal pour se détendre entre deux coups de pression. Bonne occupation également pour les transports.

            ••• LA DURÉE DE VIE •••
Regroupées par thèmes (fruits, instruments de musique, équipements ménagers, métiers, véhicules…), vous trouverez en tout plus de 300 grilles rien que pour le mode solo. Autant dire que vous en avez pour un bon moment avant d’en voir le bout. Le temps que j’ai passé sur ce jeu est énorme (j’imagine facilement plus de 50h et c’est loin d’être fini). Le jeu est obsédant … pourquoi ?, parce qu’il fait appel à notre curiosité, on se plait à déchiffrer l’image codé, et on joue inlassablement à cette géométrie mathématique.
La durée de vie est quasiment infinie grâce la création de ses propres grilles, aux échanges ensuite de nos propres tableaux entre consoles, et aux parties multijoueurs.

Picross DS